Pensée n°11 – Pourquoi je construis un kit créatif pour compléter l’univers d’un roman…

La fin d’un manuscrit, c’est l’occasion de fêter la liberté, n’est-ce pas ? (Non ? Même pas un petit peu. Oh… Ok.) Parfois, c’est le début d’un nouveau cycle créatif. Pour une fois, je voulais revenir sur quelques réflexions et tout ce que j’ai appris à chaque nouvelle étape de la rédaction. Et, pour éviter à mon cerveau de surchauffer, j’ai voulu pendant un mois partager ces pensées.

*

kitcreatif_11

Une fois la partie pragmatique achevée – synopsis bouclé, plan détaillé, personnages apprivoisés et idée plus ou moins maitrisée – j’aime prendre le temps de créer et rassembler toute une série d’outils pour me plonger davantage dans le bain créatif.

L’importance de se mettre dans l’ambiance

Pour m’imprégner d’un univers, j’ai besoin de petites esquisses de ce qui le compose. Une représentation de ses paysages, un aperçu des personnages qui l’habitent, etc.

A travers la musique, j’aime trouver le contexte émotionnel réclamé par certaines scènes. Par l’image, j’aime définir une ligne directrice avant d’entamer la description de l’architecture, des armes, des vêtements des personnages, etc.

Utiliser d’autres supports artistiques ne m’offre pas seulement une approche différente à la création, cela me permet de rester concentrée, pour ne pas perdre le fil des sentiments qui sont nés avec une idée, en ancrant ce qui se mélange dans mon esprit à une réalité visuelle comme à une tempête sonore. En gros, ces outils favorisent le processus créatif.

Pour moi, le bon kit créatif comprend :

Des images

(parce que j’ai besoin de visualiser certains éléments)

Je suis obsédée par les photographies. Celles qui capturent une atmosphère particulière, l’expression d’un visage, la lumière et les couleurs d’un lieu que je n’ai jamais visité. Les bonnes images m’offrent une première visualisation d’un monde, même si il s’agit d’une photo du plus bel arbre que j’ai jamais vu. Non, mais sérieusement. Les images sont une mine d’or pour nourrir la machine créative. Et comme les photos, les vidéos ou les dessins permettent aussi de s’inspirer d’une ambiance. De l’imaginer. On peut dénicher de belles pépites sur DeviantArt, Pinterest, Tumblr… sur Google.

Parfois, il faut sortir. Dégainer son appareil photo. D’autres moments, il est bon de dessiner une carte de notre monde ou le visage de notre personnage. Comme je ne sais pas dessiner, pour l’instant, je me contente des cartes. On peut aussi bidouiller avec Photoshop ou Final Cut Pro ou n’importe quel autre logiciel de traitement de l’image – photo ou vidéo. On peut se faire plaisir avec une fausse couverture pour ce livre qui n’existe pas encore ou créer une fausse bande annonce si ça nous chante, du moment que ça nous met dans le bain.

De la musique

(parce que c’est le compagnon dont je ne peux pas me passer)

J’écoute beaucoup de musique pour m’inspirer. Dans certains cas, avant l’écriture. Parfois pendant. Souvent, après (pendant la réécriture). Je ne peux pas m’en passer, parce que la musique fait naitre des émotions qui donnent le ton et le rythme à une ambiance. Une bande annonce, ce moment clé dans votre film préféré ou dans le dernier épisode de votre série n’auraient pas la même charge émotionnelle sans une bonne musique, les bonnes paroles, la parfaite mélodie ou l’accord des bons instruments. J’aime le visuel qu’on peut attacher à une musique, ce montage qui se crée dans notre esprit quand on laisse les mots se déplier en une scène qui s’accorde avec les notes.

Des mots

(parce qu’il y a toujours quelques brins de sagesse dont on peut s’inspirer)

Pour tout écrivain, l’écriture est avant tout une question de mots, n’est-ce pas ? Du coup, il est clair que les mots ça nous parle. Même rien qu’un peu. J’aime les citations. Elles m’inspirent, me motivent, m’offrent une façon de présenter les choses tant que je n’ai pas encore trouvé mes mots pour le dire. Elles posent un point de départ ou un but à atteindre. Les citations sont magiques.

*

Créer une esthétique autour de son univers peut parfois repousser quelques obstacles. Quand j’ai une petite panne d’écriture, un moment d’hésitation ou un soupçon de doute quant à l’atmosphère que je veux donner au monde qui fourmille dans ma tête, créer une playlist et rassembler photos, dessins ou vidéos m’aide. En général, je place tous ces éléments dans un sous-dossier qui porte le titre du manuscrit (ou un nom lié à son univers si je n’ai pas encore de titre) et qui est contenu dans un méga-dossier appelé Inspiration.

Si cela enferme votre imagination, évitez le kit créatif. Certains écrivains travaillent mieux en silence (ça m’arrive), d’autres préfèrent éviter de s’inspirer de photos d’acteurs ou de lieus pour ne pas brider leur mécanisme de création. Je comprends. Je sais que créer un dossier-kit créatif me projette dans le monde que je veux obtenir. C’est pourquoi je l’utilise.

Et vous ? Y a-t-il des supports que vous adorez utiliser pour créer une ambiance autour de vos projets ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s